Lectures et écoutes

Avec cette nouvelle page nous souhaitons vous faire découvrir ou attirer votre attention sur des ouvrages intéressants que nous jugeons valorisants pour notre culture générale neuwilleroise. Nous y ajouterons également des contributions sonores ou d’autres documents tout aussi croustillants de richesses humaines.

L
es événements quotidiens qui se déroulent dans notre monde nous encouragent à cette initiative.
Rien n’équivaut la culture pour s’opposer à la désinformation et la discourtoisie entre les Hommes.


Comme d’habitude cette tribune vous est ouverte, profitez-en



• Hôtel de Neuwiller à Strasbourg
"Sous l'hôtel particulier de Neuwiller, au 4 quai de Paris, se cache un abri antiaérien conçu et construit par les nazis sans doute en 1941", nous apprennent les DNA (édition de Strasbourg et Strasbourg métropole du 24/08/2021). Il s’agit bien de cet hôtel particulier ayant appartenu au Chapitre de Neuwiller et que l’association PATRIMOINE avait eu la chance de visiter lors d’une sortie en octobre 2013. Voir aussi « Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps... », page 54.

DSC_0898
L'hôtel particulier



• La saga neuwilleroise sur Radio Mélodie
: Margot Benabbas, journaliste à Radio Mélodie nous a concocté une saga qui présente Neuwiller-lès-Saverne au travers de témoignages inhabituels. Vous les retrouvez ci dessous, il suffit de cliquer sur le lien.
l'histoire : Un village aux allures de ville du 18ème.
Les cigognes : La commune aux 35 nids de cigognes
Le tailleur de pierre : Rencontre avec Thomas Vetter
Le Herrenstein : Le Herrenstein, une histoire familiale
Les forêts : les châtaigniers et les sentiers attirent

• Raymond Heschung
, de Steinbourg, qui vient de décéder avait repris contact avec Neuwiller, son lieu d’origine, et avec l’association PATRIMOINE, à l’occasion du 70e anniversaire de la  Libération. Il avait, de ce fait, passé de nombreuses heures avec Jean-Marie Tafferner, puis avec nous ici à évoquer les souvenirs de cette période, qui revêtait pout lui une importance capitale. C’est à cette occasion que son témoignage a été recueilli de plusieurs façons :

- d’abord par un petit passage de l’ouvrage « Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps », page 129, 
- puis sur le site de l’association sur cette page (l
ectures et écoutes ): "Luftangriff" et "Raymond Heschung raconte" (enregistrement)
- dans 
L’édition grise (Le livre, les petits plus) : Raymond Heschung, 1ère et 2e partie, pages 13 à 29

Nous assurons sa famille de toute notre sympathie.

• Histoire d'un logo, Pierre Boulay

Au cours des années 1990 un plan de Neuwiller, affiché à la mairie, faisait apparaître des zones du village où étaient prévus des travaux d'aménagement. En y regardant de plus près, je me suis aperçu que le coeur de ce plan représentait le centre du village (entre l'abbatiale, en haut, et l'église Saint-Adelphe, en bas) et que les futurs espaces de travaux esquissaient un personnage, un peu comme ceux du dessinateur Jean-Michel Folon (1934-2005. Image de vie et de danse, qui, peu a peu a été stylisée et a abouti à deux personnages de deux couleurs contrastées.
S'est ajouté, sous forme d'acronyme (mot résultant de la combinaison d'initiales ou d'un groupe de lettres) le nom de l'association, que, pour cette raison, il convient d'écrire en majuscules, PATRIMOINE.


Capture d’écran 2021-05-05 à 09.40.34  logopat.alpha


• Henri Heitz,
dont les DNA du 24 avril 2021 annoncent le décès, a été un ami fidèle de Neuwiller, très souvent présent, au service de la connaissance historique de notre village, auteur de nombreuses publications, dont le guide des tapisseries de saint Adelphe qui fait toujours autorité. PATRIMOINE salue avec respect et reconnaissance la mémoire de celui qui fut un incomparable membre et président de la SHASE.

Henri HeitzAnnonce décès H.H.


• Graufthal, l'abbaye en construction
Trois ans après leur démontage pour permettre une campagne de sondage archéologique, les arcades de l'ancienne abbaye de Graufthal sont en cours de restauration.
C'est l'atelier de Thomas Vetter, installé à Thomasthal (Neuwiller-lès-Saverne), à moins de 5km du chantier, qui se charge des manoeuvres délicates visant à associer des pierres vieilles de neuf siècles en prenant soin de ne pas les endommager. Un travail qui nécessite à la fois de la force et de la précision. L'ensemble sera consolidé durant l'été.


Capture d’écran 2021-03-13 à 06.14.21
Capture d’écran 2021-03-13 à 06.25.15 Capture d’écran 2021-03-13 à 06.29.52

• Waltorf, un hameau disparu
 Le hameau de Waltorf (à la croisée des routes D7 et D91), entièrement disparu de nos jours, comprenait jadis une cour domaniale appartenant à l’abbaye de Neuwiller.

Capture d’écran 2021-03-03 à 11.45.29

Capture d’écran 2021-03-03 à 11.46.31

• Le kougelhopf selon Georges Bischoff

Georges Bischoff, professeur émérite d'Histoire du Moyen-Âge de l'Université de Strasbourg était venu à Neuwiller le 16 septembre 2016 nous parler de traditions culinaires. Voilà qu'il vient de publier (2020) un ouvrage au titre particulièrement éloquent, consacré à l'âge d'or de la gastronomie alsacienne de 1470 à 1620.

Capture d’écran 2021-02-04 à 09.49.26 Capture d’écran 2021-02-04 à 09.50.42

L'extrait figure dans la conclusion, pages 249 à 250.
… A quand remonte le kougelhopf? Ses ingrédients sont indatables, mais les cuisiniers de la Renaissance les maîtrisent parfaitement, appareil, raisins secs et amandes. Que manque-t-il pour le mettre au point? Le moule, avec deux conditions supplémentaires : la terre cuite vernissée, qui simplifie le démoulage, et sa forme générale en cratère, avec un puits central propice à une meilleure diffusion de la chaleur. Les fouilles du site de l'École Nationale d'Administration (ENA) ont mis au jour des fragments de poterie culinaire qui répondent à ce cahier de charges. S'il est difficile de prouver l'existence des moules en cuivre, façonnés par les chaudronniers, qu'on connaîtra ultérieurement -mais là encore, les inventaires de succession sont en friche-, on peut, par comparaison, imaginer ce que font les potiers….
… Attesté au XVIIIe siècle, le mot "kougelhof " n'est pas daté avec précision, mais l'abbé Buchinger évoque un gâteau moulé appelé "modelkuchen" , vers 1670, en se servant de "model", comme équivalent de forme ou de "patron"…

Dans le ventre de l'Alsace
Par Georges Bischoff
La Nuée Bleue, 25 €


Des Racines et des Ailes : "Terres d'excellence en Alsace"
La première partie de ce reportage sur France 3, consacrée à divers monuments, est commentée par Pierre-Yves Caillault, architecte en chef des Monuments historiques, qui a assuré les travaux de restauration de l’abbatiale de Neuwiller.
L’émission peut être revue sur votre téléviseur en replay jusqu’au 19 janvier ou par
internet.

Capture d’écran 2021-01-15 à 09.09.39


Un maréchal de France domicilié à Neuwiller-lès-Saverne
Deux autres références de lecture
-«Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps... » pages 60 à 68
- René Reiss,
Clarke, maréchal et pair de France, éd. Coprur, 1999. 
DNA 06/01/2021

Capture d’écran 2021-01-12 à 16.11.26

• Naissance d'une confrérie autour du Riesling à Neuwiller-lès-Saverne


Cette confrérie a été bien inspirée d'invoquer le patronage de saint Adelphe.(DNA 14/10/2020). En effet, dans l'ouvrage cité ci-dessous, Neuwiller apparaît comme jouissant d'une belle réputation dont la culture de la vigne (pas forcément le riesling) n'est pas absente.

"L'évêque Drogon éprouvait beaucoup d'amour pour ce lieu; là se trouvait aussi le monastère de St Pierre, prince des apôtres, et il abritait des hommes pieux, craignant Dieu et, de plus, la configuration du lieu semblait bien appropriée et très belle. Neuwiller, en effet, est fertile en champs, riche en vin, planté d'arbres, irrigué par de très bonnes sources, agréable par ses forêts et ses prairies. Il est placé dans un espace par lequel la saillie de la montagne marque les limites de l'Alsace (Tortue ?)"
Vita Sancti Adelphi, Chapitre XIV, Jacob Wimpheling (1450-1528)

Capture d’écran 2020-10-14 à 09.35.24
Le miracle du vin, lors de la translation à Neuwiller (IXe siècle) des reliques de saint Adelphe, Tapisserie conservée à l'abbatiale de Neuwiller-lès-Saverne.




• Rétrospective Georges Siegrist - Dossenheim sur Zinsel

Une brève notice biographique (page 107) dans "Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps…" et la reproduction de quatre de ses tableaux (pages 68, 69 et 107) évoquent la figure attachante du peintre dossenheimois Georges Siegrist (1920-2001). A l'occasion du 100e anniversaire de sa naissance, l'association Dossme mini Heimet a mis sur pied une très intéressante exposition rétrospective.

Capture d’écran 2020-09-25 à 18.23.33
Georges Siegrist : Autoportrait

Visite guidée tous les jours sauf le mardi, de 14 h 30 à 18 h jusqu'à la fin du mois d'octobre. au refuge fortifié, Dossenheim-sur-Zinsel. Demande de réservations auprès de la mairie au 03 88 70 00 04 ou au 03 88 70 04 45 ou 06 42 87 30 56 ou daniel.haeffner@wanadoo.fr.



• L'Arbre à Palabres - Lichtenberg

Le magnifique tilleul du château de Lichtenberg, désormais appelé « Arbre à palabres » a recueilli divers  témoignages oraux qui passent en boucle, dont celui de Germaine Hausser (de Neuwiller) sur son expérience de la 2e guerre mondiale.

Capture d’écran 2020-08-22 à 08.34.39

• Vient de paraître : l'église Saint-Adelphe Neuwiller - (DNA du 12 juin 2020 - Serge Hartmann)
Paul Frantz, ancien pasteur de Neuwiller lès Saverne qui vit depuis des décennies à l'ombre du clocher de cette ancienne église de pèlerinage a récolté - au fil de ses recherches, contacts, lectures, réflexions, - de quoi jeter une lumière nouvelle sur cet édifice.
Son érudition lui permet d'expliquer les éléments d'une Histoire quasi millénaire, les caractéristiques de l’architecture et les mystères des décors d'une belle église qui nous est parvenue transformée et mutilée au point de nous faire oublier les fonctions importantes qu'elle a remplies durant tout le moyen-âge.

Capture d’écran 2020-08-10 à 08.08.19
En vente à l'accueil - 5 Euros

• Balades pour se perdre - (DNA du 12 juin 2020 - Serge Hartmann)
L'un est journaliste, l'autre photographe. Et tout deux partagent une même passion pour le massif vosgien qu'ils parcourent en toute simplicité depuis des années, à la faveur d'une chronique alimentée avec une certaine régularité dans les colonnes du magazine culturel Poly.

Capture d’écran 2020-06-18 à 07.24.30 Capture d’écran 2020-06-18 à 07.26.03

• Jacques Wimpfeling (1450-1528) - (DNA du 17 mai 2020)

"Reflet de son temps" Jacques Wimpfeling (ou Wimpheling) l'est effectivement, celui de la Renaissance et de l'humanisme rhénan. Homme de lumière et d'ombre, il est (entre autres) l'auteur de la Vie de saint Adelphe en latin, qui, parallèlement aux tapisseries,  donne des "leçons de sainteté", à travers la vie et les miracles du temps du vivant et après la mort du saint protecteur de Neuwiller. Ouvrage essentiel, mêlant faits avérés et légende dorée. 
Voir "
Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps…", pages 30 à 35.

Capture d’écran 2020-05-17 à 09.46.32

• Cloches, carillonnez gaiement !
Les fêtes pascales 2020 avaient une saveur particulière, peut être un peu amère, confinement oblige. Les généalogistes du Cercle alsacien reviennent sur la tradition des cloches, qui sonnèrent néanmoins. Et qui sonnent depuis des siècles.

"…
Malgré les réquisitions de cloches faites par les autorités allemandes durant la Seconde Guerre mondiale pour les transformer en canons, l'Alsace conserve encore quelques spécimens séculaires, même des XVe et XVIe siècles. Le bourdon de la cathédrale de Strasbourg, près de 9 tonnes, a été fondu en 1427 par Hans Gremp qui serait aussi l'auteur des cloches du Kappelturm d'Obernai en 1429, de Neuwiller-lès-Saverne en 1431 et d'une autre à Ammerschwihr…" (DNA 12 avril 2020)

Voir aussi "La tradition du glas" par H. Barth, "Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps page 119

Capture d’écran 2020-04-24 à 09.30.06

• Lichtenberg, Gisela Probst
Cet article de la Revue d’Alsace (141/2015) rend compte d’un livre mentionné déjà à plusieurs reprises. Il a l’avantage d’être très explicite (5 pages, les lecteurs trouveront plus facilement le temps en cette période de confinement) et de résumer en français un ouvrage rédigé en allemand, dont on peut, sans hésiter, dire qu’il a profondément modifié le regard sur une période (la fin du Moyen Age et le début de la Renaissance), en tous les cas pour ce qui concerne 4 oeuvres d’art religieux présentes à Neuwiller ou qui y sont associées, tout en se trouvant ailleurs. 
Raison supplémentaire de s’intéresser à cette publication : une partie de ces oeuvres fera l’objet de visites ou de présentations, 
- d’une part, samedi  27 juin lors de la 
Journée d'étude organisée par le Comité d'Histoire Régionale du Grand Est sur le "Patrimoine funéraire", avec la participation de la commune de Neuwiller et de l'association PATRIMOINE
- d’autre part dimanche 25 octobre : sortie d'une journée à Strasbourg, sur le thème "La présence du Neuwiller médiéval à Strasbourg »,
en espérant que les deux pourront avoir lieu.

D’ici-là, bonne lecture et portez-vous le mieux possible

Couv_RA2015-small290


• Une famille américaine originaire de Neuwiller, les Zimmermann
Au hasard d'une consultation sur internet…

Capture d’écran 2020-02-23 à 08.31.57 Capture d’écran 2020-02-23 à 08.31.39

• À Neuwiller, quand la danse était un interdit
Cet extrait d’un article de Daniel Peter, président de la SHASE, reflète bien le thème du dernier numéro de
Pays d’Alsace, consacré aux célébrations religieuses, civiques et populaires. Cahier Varia N° 269 IV-2019

Capture d’écran 2019-12-17 à 08.38.23

• Les oeuvres d'Albert Thomas
La très belle exposition temporaire (Musée du château des Rohan, Saverne, jusqu’au 30 décembre 2019) d’oeuvres d’Albert Thomas (1892-1960), peintre et professeur de dessin aux lycées de Saverne et de Bouxwiller, est visitable tous les jours (sauf mardi) de 14 à 18. Le tableau « Le Bastberg » figure dans notre livre à la page 107. 

Capture d’écran 2019-11-24 à 19.56.29

• Les Hausser, père et fils, ont traversé les deux guerres mondiales.
Marcel a rendu compte de son histoire dans le livre «
Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps... » page 128. Dans l’article des DNA du 23 octobre 2019 Pierre Vonau relate le périple peu commun  d’Antoine, le père de Marcel, de 1912 à 1919.  


• Le Plus Beau Village

France Bleu Alsace par le micro de Guy Wach nous parle de Neuwiller, de ses charmes méconnus… et connus bien entendu ! Voici les liens pour écouter ou réécouter ces émissions.
Merci de
voter pour Neuwiller-lès-Saverne en cliquant sur ce lien : Le plus beau village d'Alsace !

Capture d’écran 2019-10-12 à 09.59.05
Capture d’écran 2019-10-12 à 09.56.56
Capture d’écran 2019-10-09 à 19.00.28
Capture d’écran 2019-10-08 à 12.31.41
Capture d’écran 2019-10-08 à 12.26.38


• La salle du chapitre

La salle du Chapitre est l’un des sites relais de la Route Romane, consacré à la vie des abbayes au XIIe siècle. Cette salle sera ouverte et accessible en juillet et août 2019, tous les jours de 14h30 à 18h. » Le livre de Gilbert Poinsot «Terre Romane d’Alsace » y est disponible. 

Capture d’écran 2019-06-23 à 12.58.27

Capture d’écran 2019-06-23 à 12.59.53 Capture d’écran 2019-06-23 à 13.00.08


• Les Bengele dans les années 1950 et maintenant
Lors de la première messe de l'abbé Grosstephan (Les Bengele, à gauche de la photo)…

Capture d’écran 2019-05-15 à 17.36.17

… et maintenant, une à deux générations plus tard :

"La fanfare Ste-Adelpha, les Bengele, les trompes de chasse de Neuwiller-lès-Saverne, les élèves de l'école de Neuwiller-lès-Saverne (CM1 et CM2) et leur professeur, Melody, la chorale des jeunes de Schwenheim, la trompette de la garnison de Strasbourg et la chorale Sainte-Cécile de Schwenheim se produiront durant cette soirée. En parallèle, les élèves de l'école de Neuwiller-lès-Saverne restitueront leur projet pédagogique en lien avec le centenaire de l'Armistice. Le 29 juin, ils partiront à Paris avec une délégation alsacienne-mosellane pour raviver la flamme du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe afin de commémorer le centenaire du retour de l'Alsace-Moselle à la France."
Vendredi 17 mai à partir de 18h45 en l'abbatiale Sts-Pierre-et-Paul de Neuwiller-lès-Saverne
(DNA, édition de Saverne, 15/05/2019)


• Le gros chêne de Neuwiller
fait parler de lui !
On le savait déjà, mais on a toujours plaisir à le découvrir.

Capture d’écran 2019-04-30 à 08.55.04

• Photos de Neuwiller
Le lien ci-dessous est riche en photos d’une très belle qualité, accompagnées de commentaires. Neuwiller-lès-Saverne y figure en bonne place.
Photos-Alsace-Lorraine

• Une histoire d'inventaire des monuments historiques à Neuwiller

Initié en 1964 par André Malraux, l'inventaire général des monuments historiques et richesses artistiques de la France a pour mission de recenser, étudier et faire connaître l'ensemble du patrimoine français.
Ce reportage, réalisé le 7 mars 1970, porte sur le travail de la Commission régionale d'Alsace à Neuwiller-lès-Saverne.

Capture d’écran 2018-11-13 à 08.34.49


• Luftangriff ! attaque aérienne à Neuwiller-lès-Saverne

Au cours de l’année 2018, à l’occasion du centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale, parmi les nombreuses contributions, certaines se sont intéressées au sort et à la place des animaux pendant les conflts armés. Cela a donné à Raymond Heschung l’idée de rendre compte d’un épisode de la 2e guerre mondiale, en fait le 3 septembre 1944, qu’il avait déjà mentionné dans
l'édition grise (pages 13 à 29), mais qu’il développe ici avec bien plus de détails.

Capture d’écran 2018-11-10 à 12.59.20 Capture d’écran 2018-11-10 à 13.00.28




• Séance de dédicace, samedi 27 octobre à Bouxwiller
Danielle Crévenat-Werner dédicacera à 14h, à la librairie Lilebul, ses ouvrages dont "la dialectologie au quotidien : l'origine historique, géographique, la richesse sémantique de nos mots alsaciens et de nos expressions."
 Danielle Crévenat-Werner est, par ailleurs, l’auteure d’une très intéressante contribution à « Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps… », pages 110-112, Une fenêtre ouverte sur le parler de Neuwiller.

Capture d’écran 2018-10-24 à 07.47.43


• Bonne santé et bon vin

Daniel Peter, président de la SHASE, a publié un article (« Une médecine sociale d’avant-garde », DNA Edition de Saverne, 11/04/2018) présentant un rapport de 1811 sur l’état de la santé dans le canton de La Petite Pierre (dont Neuwiller faisait alors partie), illustré par une vue cavalière du village.. Par ailleurs il est fait mention de la consommation de vin à Neuwiller. 
A rapprocher de ce qu’écrivait en 1506 Jacques Wimpheling dans sa « 
Vie de saint Adelphe, chapitre14 » "Neuwiller, en effet, est fertile en champs, riche en vin, planté d'arbres, irrigué par de très bonnes sources, agréable par ses forêts et ses prairies. Il est placé dans un espace par lequel la saillie de la montagne marque les limites de l'Alsace (Tortue ?)".


Ces deux aspects sont évoqués dans « Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps ».

Capture d’écran 2018-04-11 à 12.53.35




• Des poêmes de Marie Hart
Dans les DNA, édition de Saverne, du 10 mars 2018, un article rend compte d’une sortie du Club Vosgien de Bouxwiller, dont voici un  extrait :

Capture d’écran 2018-03-10 à 17.20.47

Occasion de rappeler que dans le livre édité par PATRIMOINE un ensemble de textes (pages 107 à 109) en alsacien, allemand et français de Marie Hart, Goethe et d’auteurs contemporains célèbre la beauté de ces mêmes lieux.

Capture d’écran 2016-02-16 à 20.42.44


• "Pas propre mon village ?"
L’article des DNA du 7 février 2018 ne mentionne pas Neuwiller, mais la question est fréquemment évoquée dans "Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps », pages 68 à 87. En voici une illustration (page 78)



Salubrité



• Testament Perrin
Dans le Cahier Varia de Pays d'Alsace (n° 261, IV-2017) qui vient de paraître, un article (pages 29 à 32) est consacré au testament d'un chanoine du chapitre de Neuwiller. Celui-ci est établi, comme la loi l'exige, devant 7 témoins, parmi lesquels le chanoine Paul Barthélémy de Baulès, dont on retrouve le portrait dans "Neuwiller au fil du temps ", page 60.


Capture d’écran 2017-12-02 à 10.16.57



• Neuwiller dans le Maîtron
Le Maitron est le nom d'usage d'un ensemble de dictionnaires biographiques du mouvement ouvrier, mouvement social dirigé (jusqu'à sa mort (en 1987) par l'historien Jean Maitron puis par son successeur Claude Pennetier. Il couvre des réalités multiples à partir de parcours politiques, syndicaux ou associatifs. Il comprend aussi des notices par régions, ainsi l'Alsace est très bien représentée, y compris par des personnes dont les biographies ont été rédigées récemment ou sont en cours de rédaction. En cherchant par noms de lieux, on trouve Neuwiller pour une seule occurrence, celle ci- dessous :

ARON Oscar
Né le 26 février 1903 à Neuwiller-lès-Saverne (Bas-Rhin), Français, journalier, domicilié 22 rue du général-Gouraud à Ingwiller (Bas-Rhin), O. Aron était signalé, en 1932, au nombre des communistes de l’arrondissement d’Ingwiller. Avec lui étaient mentionnés : Ernest Biberian, Aloïse Christophe, Michel Jund, Georges Karcher, Émile Masseran, Émile Schweyer, Joseph Weghaupt — voir ces noms.

Capture d’écran 2017-11-10 à 15.49.26

SOURCE : Arch. Nat. F7/13130, année 1932. Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article91133, notice ARON Oscar , version mise en ligne le 2 novembre 2010.





• Frédéric Rexer
Dans la dernière livraison Pays d'Alsace (Cahier Varia N°260, III-2017) entièrement consacrée à l'alimentation à travers les âges dans la région
proche, l'article de Daniel Peter ("Lorsque la pomme de terre paraît…")est illustré par cette très lumineuse aquarelle de Frédéric Rexer (1923-2006)

Capture d’écran 2017-10-05 à 18.30.01









IMG_0566
L'Hortus Deliciarum est un manuscrit réalisé entre 1159 et 1175 par Herrade de Landsberg (aussi appelée Herrade de Hohenbourg), et ses moniales au couvent de Hohenbourg (mont Sainte-Odile), dont l'original a été détruit.

Le manuscrit original, qui avait été transféré à la bibliothèque de Strasbourg lors de la Révolution française, a été détruit lors de l'incendie de la bibliothèque en 1870, au cours de la guerre franco-prussienne. Les miniatures nous sont connues par des copies partielles.
Cet ouvrage, édité en 2016, propose une certain nombre de commentaires originaux.




IMG_0564 Capture d’écran 2017-01-17 à 19.14.03

Cette image représente Esther et Assuérus (voir le texte joint). La présence d’un personnage juif, reconnaissable à son chapeau pointu, rappelle la représentation traditionnelle médiévale que l’on trouve aussi à deux reprises sur la tapisserie de saint Adelphe, ainsi que sur les peintures murales de l’église protestante de Weiterswiller.
La représentation du
bretzel : les hypothèses avancées sur son origine n’incluent pas la tradition de sa création dans le pays de Hanau.

Pour mémoire, la légende du bretzel :
Le bretzel serait né au Pays de Hanau, trois communes se partageant l'affaire : Bouxwiller, Ingwiller et Uttwiller. Une vieille légende du XVe siècle raconte qu'un boulanger d'Ingwiller fut emprisonné pour avoir calomnié la concubine du comte Jacques le barbu. Un défi est lancé au malheureux boulanger pour lui permettre de retrouver sa liberté : « Fabrique un gâteau au travers duquel il sera possible de voir trois fois le soleil ».  Il eut beau se gratter la tête, aucune idée n'en sortit. C'est un jeune habitant d'Uttwiller qui vola à son secours : grâce à sa force surhumaine, il tord un barreau de la prison lui imprimant la forme caractéristique. Et miracle, le comte put voir le soleil trois fois à travers ! Libéré de sa geôle, le petit boulanger lança la mode du bretzel sur toute la ville. Et la renommée s'ensuivit.




Protestantisme Alsace
Le Protestantisme en Alsace
Le passionnant Cahier (décembre 2016) des Saisons d’Alsace sur ce thème ouvre sur une longue introduction de Georges Bischoff et mentionne à plusieurs reprises Neuwiller et le Pays de Hanau : carte des territoires protestants, le simultaneum, l’annonce de l’opéra « Luther ou le mendiant de la grâce » par le compositeur J.J. Werner, directeur musical de Musiques au Pays de Hanau, ainsi que des photos de l’église Saint-Adelphe, de l’inauguration de la maison d’enfants (actuel Foyer Bosco), d’Isabelle Gerber, inspectrice ecclésiastique, du foyer EUL et du sarcophage de l’évêque Adeloch (moulage à la salle du Chapitre).

À ce sujet voir sur le site
« La chronique neuwilleroise » de René Reiss, avril 2016
« Le livre, les petits plus », édition rouge, p. 39 à 41, par Etienne Bankhauser



Capture d’écran 2016-08-29 à 22.49.40
L’au revoir à Joseph
Une foule innombrable a assisté, à Weiterswiller,  à la messe de départ de Joseph Lutz, curé de la communauté de paroisses du Bastberg et du pays de La Petite Pierre. Les nombreux témoignages ont unanimement insisté sur le dévouement, la présence et la fraternité de Joseph (comme il demandait à être appelé). Il était aussi membre de notre association et, à plusieurs reprises, nous avions organisé avec lui des visites diurnes et nocturnes de l'abbatiale. Il y fort à parier que sa retraite sera active et dynamique. Sous le patronage d'Adelphe, le frère par excellence, nous lui souhaitons une heureuse suite de vie.

image1


Capture d’écran 2016-05-24 à 14.27.56
Que d’eau !
Les Dernières Nouvelles d’Alsace du 24 mai 2016 (édition de Saverne) publient cette photo du célèbre puits (classé monument historique en 1934), impasse Léopold à Neuwiller, photographié en 1874. Elle illustre l’annonce du dernier Cahier « Pays d’Alsace » (SHASE), n° 255, II, 2016, entièrement consacré au thème « Au fil de l’eau ».




1507-1
Villes fortifiées d’Alsace et Château de plaine

Le dernier album de Christophe Carmona et Guy Trendel vient de paraître.
Le dessinateur s’efforce de représenter les villes telles qu’elles pouvaient se présenter au Moyen-Âge. Neuwiller-lès-Saverne y figure ainsi que La-Petite-Pierre, le refuge fortifié de Dossenheim-sur-Zinsel, Ingwiller, Bouxwiller, Dettwiller, Weiterswiller et Saverne.
(ID L’Édition - 22 €)
Capture d’écran 2016-04-19 à 14.30.40



les-emblemes-des-metiers-1460659699
Des emblèmes de métiers à Neuwiller
Une fois n’est pas coutume. Gérard Hugelé (habitant Evreux et ayant passé une partie de son enfance à Neuwiller), nous signale deux emblèmes de métiers trouvés dans la publication récente d’ "Emblèmes de métiers en Alsace".
armurier-vignette    huilier vignette


Capture d’écran 2016-03-14 à 14.40.30
Le remarquable n° 67 (tiens, tiens!) des Saisons d’Alsace s’intéresse au Moyen Âge : mode de vie, architecture, structures politiques, société, culture et religion, grands noms, événements courants ou extraordinaires...
Georges Bischoff y signe deux articles, l’un pour faire le point sur les réalités du Moyen Âge, quitte à tordre le cou à des images qui circulent généreusement et demandent à être pour le moins vérifiées et souvent rectifiées, avec la compétence et l’humour qu’on reconnaît à l’auteur ; l’autre pour faire le compte de ce qui se trouvait “dans les caves, les greniers, la cuisine et la salle à manger” de la Commanderie de Saint-Jean (à l’emplacement de l’actuelle ENA à Strasbourg).
Georges Bischoff nous avait parlé de Charlemagne en 2014 (année anniversaire de sa mort en 814), cette année il viendra nous expliquer ce qu’on trouvait dans les assiettes entre les XVe et XVIe siècles (le 18 septembre 2016).
Qu’on se le dise! Ce sera la fête de l’esprit et de la gastronomie.




Capture d’écran 2016-02-03 à 11.05.55








sa66
• Les communautés juives en Alsace
La dernière édition de Saisons d’Alsace (n° 66, Novembre 2015) est consacrée à la présence juive en Alsace. De nombreux textes et documents en rappellent utilement l’histoire. Neuwiller figure, évidemment, sur la carte des implantations de communautés en Alsace. Par ailleurs une analyse assez sévère de Jacques Wimpheling (dont on sait
l’importance grâce à sa “Vie de saint Adelphe”), présenté comme un antisémite déterminé que l’esprit de l’époque ne parvient pas, à lui seul, à expliquer
1. La tapisserie en fait, heureusement, une présentation différente et plus fraternelle par la présence, à deux reprises, d’un personnage juif, reconnaissable à son chapeau pointu.
1 Georges BISCHOFF, “Les humanistes et les juifs, le mépris et la méprise”

vignette carte  vignette tapisserie


• "L’histoire à portée de clic
Au terme d’un travail titanesque de numérisation de dix années, le nouveau site internet des archives de Strasbourg a été mis en ligne le mois dernier. Résultat : 400 000 documents dont plus de 80 000 images accessibles d’un clic. Une invitation très réussie à explorer l’Histoire et les histoires." (DNA 11 octobre 2015)
Le site comprend aussi des documents sur d’autres lieux, par exemple des photos  prises à Neuwiller
https://archives.strasbourg.eu/archive/resultats/globale/lineaire/FRAMC67482_0180_54Z/n:201?RECH_lieux=Neuwiller-les-Saverne&RECH_numerise=1&type=globale

Capture d’écran 2015-09-30 à 10.46.59
• Les bonnes alsaciennes de Nancy
Le récent Cahier Varia (N°252, III-2015) de Pays d’Alsace, revue de la SHASE, signale le
cas d’une jeune Neuwilleroise, Constance Fritz, dans l’article “Les bonnes alsaciennes de
Nancy en 1914” rédigé par Daniel PETER.








Capture d’écran 2015-09-01 à 12.02.07
• Die Memoria der Herren von Lichtenberg in Neuweiler
L'importance, dans le domaine culturel religieux, des dernières décennies du XVe siècle et du début du XVIe est étudiée minutieusement par Gisela Probst dans un livre paru en 2015. Rédigé dans une langue allemande extrêmement raffinée, cet ouvrage s'intéresse principalement à quatre oeuvres d'art mémorables,
- les tapisseries de saint Adelphe et le Saint Sépulcre, tous deux conservés à Neuwiller
- le tombeau de Louis V de Lichtenberg, au Musée de l'Oeuvre ND à Strasbourg
- deux vitraux, au Landesmuseum de Karlsruhe.

Cet ouvrage sera prochainement consultable à la bibliothèque municipale de Neuwiller.







Capture d’écran 2015-07-24 à 12.26.59
• Passion Vosges à Neuwiller

Un numéro hors-série de "Passion Vosges" (Autour des abbayes du massif vosgien) consacre deux pages à Neuwiller.
Edition DNA, printemps 2015, 7,00€.

Capture d’écran 2015-07-24 à 12.35.19














• Léon Boëllmann
né à Ensisheim le 25. 9. 1862
organiste de St-Vincent-de-Paul à Paris
mort à Paris le 11. 10. 1897

Marc Schaefer à l’orgue Stiehr de l’église Saint-Adelphe de Neuwiller-lès-Saverne 7 mars 2015
Prière à Notre Dame
Prière à Notre-Dame, extraite de la Suite Gothique


Capture d’écran 2015-02-21 à 13.57.16
• Le nom de Boeswillwald à Neuwiller
Dans la note n°1 en bas de page 71 du livre, il est fait mention de l’architecte pour les travaux de l’abbatiale (1815-1896) et du maire de Neuwiller (1855-1937), dont vous trouverez la trace sur l’arbre généalogique joint. Arbre fourni par Madame André Boeswillwald et mis en page par Guy Mori.
Voir l’arbre généalogique
Voir la liste des maires











Capture d’écran 2014-10-19 à 10.32.03
• le rapport Guillin en 1702
Gérard Hugelé a passé une partie de son enfance à Neuwiller où son père était chef de gare. C’est un contributeur régulier d’informations toujours appréciées. Il nous communique aujourd’hui un extrait d’article tiré de la Revue d’Alsace, 2014, publication annuelle de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d'Alsace (parue en septembre). 
Tout au long du 18ème siècle les ingénieurs militaires français parcourent l’Alsace, une terre fraichement tombée dans le giron du Royaume ; elle est auscultée dans ses moindes détails par divers arpenteurs militaires. Cette accumulation d'observations a donné lieu à un récent article de Claude Muller dans la Revue d'Alsace de 2014 (N°140), « Des mots du génie au génie des mots : décrire l’Alsace au XVIIIe siècle », pages 187 à 200,  qui cite notamment le rapport de l'ingénieur militaire  Guillin de 1702 dans lequel il est question de .. Neuwiller.
NB : un exemplaire de la Revue d’Alsace de chacune des dernières années est disponible à la bibliothèque municipale de Neuwiller.


Capture d’écran 2014-09-21 à 12.20.55

• La femme et le judaïsme
Ce film réalisé par Brigitte Kahn, enfant du pays, illustre le rôle central de la femme dans le judaïsme rural alsacien : celui de la transmission, à la fois du message religieux, des valeurs et des traditions de vie, dont les recettes culinaires.
(cliquez sur l’image pour démarrer la lecture)



Capture d’écran 2014-09-02 à 21.33.14
• Le guide Marcel
Marcel Hauser est le guide, la mémoire, de Neuwiller-lès-Saverne. Michel Clauss, notre jeune réalisateur de cinéma, l’a suivi durant l’une de ses prestations. Un film d’environ 20 minutes à voir sans modération.
(cliquez sur l’image pour démarrer la lecture)

.

Capture d’écran 2014-04-26 à 09.11.28
• Voyage en France

Victor-Eugène Ardouin-Dumazet (Vizille, 12 janvier 1852 – Arsonval, 1940), est un journaliste français, dont la soixantaine de volumes de Voyage en France, guides touristiques à la couverture verte, constituent toujours un précieux document sur l'état de la France rurale et urbaine à la fin du xixe siècle. Celui consacré à l’Alsace est, évidemment, un hommage à la province redevenue française à la suite du traité de Versailles.
(Une contribution de Gérard Hugelé)

Cliquez sur l’image




Capture d’écran 2014-03-27 à 11.01.24
• En flânant à travers l’Alsace
Votre excellente nouvelle rubrique me donne l'occasion de vous adresser un extrait consacré à Neuwiller de l'ouvrage d’André Hallays (dont j'ai déjà rapporté l'an dernier un passage) paru au début de l'autre siècle. Bien qu'écrit dans le style lyrique et "francolâtre" de l'époque,il reflète néanmoins un regard tout à fait expert sur la diversité et la richesse du patrimoine du village.
(Une contribution de Gérard Hugelé)

Cliquez sur l’image

















Capture d’écran 2014-03-26 à 20.53.11
• Les Saints Sépulcres alsaciens
Editions du Signe, 2014,  14,50€
Marie-Anne Vannier : un chapitre est consacré à celui de Neuwiller (1478), pages 70 à 76






• L’arbre généalogique de la famille Bankhauser

Référence à "Noms présents à Neuwiller depuis des siècles" dans "Neuwiller-lès-Saverne au fil du temps", page 55
Voir le document

• Raymond Heschung raconte...
"le décès de Robert Cleiss"
Référence à "Le livre, les petits plus", édition grise, page 26, "Raymond Heschung ou la jeunesse neuwilleroise durant la Seconde guerre mondiale",  sur le site.
6min55_22_11_45_Heschung